Construire un tremplin en bois

Comment se fabriquer un tremplin transportable, en deux parties

Tu passes pas l'indy ? Les gens te jettent des pierres et les chiens hurlent à la mort quand ils te voient sauter ?
Ce n'est pas grave, il y a des solutions ! Faire du roller n'est évidemment pas envisageable. Donc plutôt qu'abandonner et tomber dans la déchéance, prends le problème à bras le corps, et soigne le mal par le mal: entraîne-toi ! J'entends déjà les mous du genoux dire "mais heu, moi j'ai rien pour rider d'abord...". Encore une fois, il y a des solutions: construis un tremplin !

Alors voilà le programme: un tremplin qui rentre dans une petite voiture (testé sur une Opel Corsa) si on le démonte. Il est en deux parties. La première fait 65cm de haut, et déjà ça envoie pas mal pour commencer. En mettant la deuxième partie, on arrive à 1m, et là, ça envoie plus. Il est démontable indéfiniment (pas d'usure ou si peu ), il est courbe, et à l'échelle des mountainboards. Les modules que l'on trouve dans les skateparks ont des courbes trop rapides: le nose sort avant même que le tail n'y soit rentré. Ici, pas de problème.

Le principe:
deux plaques de contre-plaqué font les cotés du tremplin. Une quinzaine de petites poutres les relient et solidifient le montage. Ensuite des plaques de contreplaqué (peu épais pour pouvoir le tordre) viennent par dessus le tout. Ca parait simple ? Ca l'est.
Pour l'arrimer au sol, il y a des vis qui depassent (sans danger pour le taré sur la planche) dessous. On peut donc utiliser des sardines (de tente de camping) pour fixer le tremplin au sol.

A quoi ca va ressembler:

Le matériel nécessaire:
Pour le bois:
1 planche en contre-plaqué de 145cm par 65cm, d'épaisseur 15mm
2 planches en contre-plaqué de 130cm par 50cm, d'épaisseur 15mm
3 planches de contre-plaqué de 80cm par 80cm, d'épaisseur 8mm
Une quinzaine de mètres de tasseaux (poutres) de (au moins) 40mm par 40mm de coté. En général, ça se vend par 2m ou 2m50.

Pour la quincaillerie:
Quelques clous de 40 mm (ou plus, si c'est tout ce que vous avez)
Une vingtaine de boulons (vis/rondelles/écrou) de diamètre 6, de longueur 60mm
6 boulons (vis/rondelles/écrou) de diamètre 6, de longueur 100mm
Une trentaine de goujons diamètre 6 (au moins). C'est assez dur à trouver. En général, c'est vendu aux rayons bricolage avec les accessoires pour fixer les paraboles ou les lavabos. Un goujon, c'est comme deux vis sur un seul axe, et ça ressemble à ça:

L'une des deux parties va dans le bois (on ne l'en dévissera plus) et l'autre reçoit un écrou. C'est grâce à ce petit bijou qu'on pourra démonter et remonter indéfiniment le tremplin. Les goujons sont nos amis, il faut les aimer aussi.

Pour les outils:
une scie
une scie sauteuse
une perceuse et un jeu de forêts
un marteau
une lime pour les finitions
un crayon à bois, une corde de 4m (ou du fil)
une craie
Voilà pour les fournitures. Au boulot !

Préliminaires (oh oui !):
Commençons par numéroter les planches. La planche de 145x65 est "numérotée" A. Les deux planches de 135x50 sont numérotées B(I) et B(II). Les trois qui restent (épaisseur 8mm) seront les planches 1, 2 et 3.

Profil:
Tracez un trait sur la diagonale de la planche A. Decoupez le long de ce trait (à la scie sauteuse, ou sinon bon courage). Ces deux morceaux vont faire les cotés. Numerotez les A(I) et A(II). Superposez les, exactement et avec deux ou trois clous, assurez vous qu'ils ne bougeront plus, puis faites de même avec les planches B.
Positionnez les deux ensembles comme ceci. Il faut maintenant tracer un trait horizontal sur les planches B de façon à obtenir la base de l'extension du tremplin. Découper suivant ce trait.
On passe au dessin du profil de la courbe. Il faut tracer un cercle qui passe par les deux extrémités de la planche A. Positionnez les ensembles A et B bien l'un contre l'autre.
Maintenant, le moment décisif. Vous allez tracer le profil. Le rayon du cercle est déterminant pour le tremplin. Plus il est faible et plus le tremplin enverra haut, plus il est grand et plus le tremplin sera doux. La taille moyenne est d'environ 360cm de rayon. Avec 330cm, ça enverra plus; avec 390 ça sera très doux. Il faut aussi voir que si vous faites un kicker plus haut (en choisissant de changer un peu par rapport à ce qu'on vous indique ici), il vous faudra un rayon plus grand pour éviter de finir à la verticale...
Nous allons partir sur 360cm. Munissez vous d'une corde de 3,60m de long, avec une craie à un bout et un clou à l'autre. Le cercle doit passer par les deux coins des planches A. Plantez le clou sur le centre puis tracez le cercle avec la craie en faisant attention de toujours bien tendre la corde pour avoir un rayon constant. Continuez de tracer sur les planches B. Voilà ! Ensuite, il vous faut découper suivant les traits et vous avez fini l'étape décisive.Bon courage, c'est l'étape la plus longue. Voici un petit dessin pour vous montrer à quoi ça ressemble. Vous verrez qu'il y pas mal de chutes sur les planches B, mais si vous utilisez un rayon plus court, il y en aura moins.

Poutres:
Passons à la découpe des poutres. Coupez les à 70 cm de longueur. Il en faut 15 plus une que vous couperez dans le tasseau le moins épais. Celle ci sera pour l'entrée du tremplin, là où il faut un soutien, mais où on ne peut pas glisser un tasseau plus épais.
Ensuite, vous allez percer les poutres sur la tranche, bien au centre, sur une profondeur de 6cm (en fait, la longueur de la partie qui va dans le bois, du goujon). Evidemment, il faut faire ça aux deux extrémités... Choisissez un forêt légèrement plus petit que le diamètre extérieur du goujon pour percer. Vissez ensuite les goujons.
Il faut maintenant positionner les poutres. Celles qui supportent les planches 1,2 et 3 devront arriver juste sur les bords supérieurs des planches A et B (me fais-je comprendre ?) Vous allez percer des trous pour accueillir les goujons. Il faut donc faire des marques à une distance précise du bord. Faites des marques à 2cm du bord pour des poutres de 40mm de large. Utilisez ce dessin pour connaitre la répartition des trous.
Vous voyez que deux marques sont très proches sur les planches A. C'est parce que chacune des deux poutres correspondantes accueillera une planche différente (1 ou 2). Percez les trous.
Maintenant que vous avez tout percé, vous pouvez assembler le montage. Je vous conseille de monter toutes les poutres sur une des planches A, de serrer les écrous, puis de basculer le tremplin sur le coté. Posez la seconde planche A par dessus, et ajustez les poutres pour qu'elles rentrent dans les trous. Puis finissez de serrer les écrous. Serrez assez fort de façon à bien rigidifier l'ensemble. Faites de même avec l'extension (planches B).

Premiers résultats:
Ca doit maintenant ressembler à ceci.

Revêtement:
Il reste à poser les planches 1,2 et 3. Positionnez les sur le tremplin et l'extension. Faites bien attention que les planches 1 et 2 doivent reposer chacune sur l'une des deux poutres dont on a parlé tout à l'heure.
Notez les parties qui dépassent, puis découpez-les. Repositionnez les trois planches et fixez les (temporairement) avec quelques clous. Vous allez maintenant faire des marques pour percer et mettre les vis. Repérez où passent les poutres sous le revêtement supérieur, et faites une marque de chaque coté à 20cm du bord. Il est vital de mettre des vis aux environs de la moitié de la longueur de chaque planche pour leur donner une forme courbe. pour les extrémités, c'est moins nécessaire. Mais pour plus de sécurité, mettez au moins 4 vis par planche. Percez les trous avec un forêt légèrement plus large que le diamètre extérieur des vis.
Une fois tout percé, placez les vis. Les vis de 10cm vont au milieu des planches pour pouvoir les tordre facilement.

L'extension:
Nous allons voir maintenant comment attacher l'extension. Avec ce qui reste du bois des poutres, découpez 4 morceaux de 60 cm de long. Percez les tout les 12 cm sur le coté (ça fait donc quatre trous). Démontez tout après avoir noté où va chaque poutre (elles ne sont plus interchangeables). Réassemblez les deux ensembles A et B. Positionnez les comme ceci et percez les planches A et B à travers les poutres, de façon à être parfaitement aligné (toujours avec un diamètre légèrement supérieur au diamètre extérieur des vis). Mettez les boulons en place.
Vous pouvez tout assembler.

Variations:
le tremplin supportera facilement un rider en conditions normales. Cependant, si un rider se crache dessus, il peut casser. Si vous pouvez, revoyez les epaisseurs des planches et des poutres à la hausse. Plus c'est épais et plus c'est lourd, mais c'est aussi plus solide. Pour les plus soucieux de solidité, vous devriez rajouter 3 ou 4 poutres là où vous jugerez bon de les mettre (tous les plans que j'ai décrits sont ceux que j'ai utilisés, mais libre à vous de vous en éloigner un peu).Vous pouvez aussi monter ce tremplin sans goujon, mais avec des vis à bois si vous n'avez pas besoin de le démonter.
J'essaie de trouver un moyen simple et efficace de monter des roues de MTB pour le transport. Si vous en trouvez un, merci de me prévenir !
Dernier conseil: passez une couche de peinture pour protéger le bois de l'humisité. Vous pouvez acheter du bois résistant à l'eau mais c'est beaucoup plus cher...

Utilisation
Le tremplin comme on l'a dessiné demande pas mal de vitesse pour vraiment décoller. Prévoyez donc la place nécessaire pour la prise d'élan. Si le terrain est en pente, n'oubliez pas d'attacher le tremplin au sol. Avant toute utilisation, je vous conseille de monter dessus à pied pour vérifier que tout est solide (le tremplin comme le sol ).

 

Mon compte

Mot de passe perdu?

Un spot au pif:

Chamoiroux (commune de busset)Type de spot: mountainboard park, revêtement: herbe

Un test au pif:

Nosno freeride
Test enthousiaste du modèle de descente de Nosno, un modèle peu répandu en France.

Merci de t'identifier pour continuer

Mot de passe perdu?